Accusés de crimes qu’ils n’ont pas commis, responsables du déclenchement des pires émeutes interethniques de New Haven, Gaspard et Léo, deux marginaux employés dans un restaurant de poulets frits, prennent la fuite à bord de leur Buick. Si la police du Connecticut les cherche, eux recherchent l’apoyotl. L’apoyotl, c’est cette plante océanique dont on dit qu’elle donne accès à l’Autre Monde, le monde d’après la mort dont aucun humain n’est jamais revenu. Pour retrouver l’apoyotl, ils traverseront le grand continent américain, ils croiseront le chemin des Black Power, du Ku Klux Klan, de la CIA, visiteront les arcanes du Smithsonian Institute, rencontreront un gentilhomme de Calabre aux difficultés érectiles, un mort qui revient à la vie, une veuve nymphomane dans sa plantation, un voyant du bayou qui ne vit rien venir, mais surtout ils affronteront l’infâme Docteur Furtado dans un combat sans merci ; Furtado, le Fu Manchu de l’Occident, le génie du Mal qui fera tout pour mettre la main sur l’apoyotl. Jusqu’au bout de la route, Gaspard et Léo savent qu’ils doivent trouver l’apoyotl avant Furtado, avant qu’il ne soit trop tard.

Avec Atlantido, le Comte Kerkadek signe un livre surréaliste, drôle et noir, parfois grinçant, qui comblera les lecteurs de Pacifico mais surtout ravira les autres. Atlantido est son deuxième roman.