Gabriele d’Annunzio et l’incident de Fiume est une série d’articles d’Albert Londres publiés entre Mars 1919 et Janvier 1921. Ces articles, parus dans Le Petit Parisien, puis dans L’Excelsior après que Londres se soit fait licencier du Petit Parisien sur ordre de Clémenceau, gravitent autour de la personnalité de Gabriele d’Annunzio, personnage hybride, rêveur et martial, poète célèbre et aviateur héros de la guerre, qui influencera Mussolini et les Fascistes, plaçant souvent D’Annunzio au mieux dans le camp des fous aux rêves dangereux, au pire parmi les Fascistes ou les pré-fascistes. C’est juste mais c’est réducteur. Ces articles nous permettent de comprendre la situation dramatique de l’Italie à la sortie de la Première guerre mondiale, la promesse (non tenue) faite à l’Italie par le camp des vainqueurs, la France et le Royaume-Uni, le ressentiment italien résultant dans une agitation sociale et politique intense, et dans un sursaut de nationalisme revendicateur. Albert Londres nous fait aussi découvrir le personnage de Gabriele d’Annunzio, son indignation face au sort des compatriotes de Fiume, et le « coup » de Fiume. Ensuite, c’est au lecteur de juger, non pas sur la base de ce qu’il convient de penser ou de dire, mais en fonction des faits.