Gargantua est un roman parodique de François Rabelais publié en 1534 sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier. Il fait suite à Pantagruel, c’est le plus célèbre et le second livre de la geste rabelaisienne. Suivront le Tiers livre, le Quart livre et le Cinquième livre. Inspiré par les Grandes et inestimables chroniques de l’énorme géant Gargantua dont il avait été « vendu plus par les imprimeurs en deux mois qu’on a acheté de Bibles en neuf ans », Gargantua est l’une des œuvres les plus célèbres de la littérature française. Et pourtant, comme le dirait Céline, le Dix Neuvième siècle avec son relatif conformisme littéraire est passé par là, et pour certains, Gargantua, paillard, outrancier, excessif, est avant tout un objet de curiosité dont on veut bien pardonner les excès. Certainement pas. Gargantua, phare d’un humanisme littéraire, ouvre la voie à une toute autre littérature, gaie et sombre, comique et sérieuse, et surtout caractérisée par un langage complètement débridé, à l’opposé de cette littérature où il faut s’identifier aux personnages, avoir une histoire vraisemblable et un langage tenu. Aux tenants d’une littérature moderne et recroquevillée, Gargantua est le symbole d’une littérature ouverte, pleine d’excès et éprise de liberté. Notre édition est unique : elle comprend une traduction inédite et originale en français moderne qui s’appuie sur l’édition de François Juste de 1542, ainsi que le texte original du Seizième siècle, le texte de référence. Notre traduction est fidèle au rythme de la phrase de Rabelais, modernise l’orthographe (lorsque c’est judicieux), traduit les mots devenus incompréhensibles, conserve les néologismes, maintient les annotations de Le Duchat et Motteux. Enfin, on peut aisément passer de la version de 1542 à notre traduction en français moderne grâce à notre navigation paragraphe par paragraphe. Découvrez cet inédit numérique unique !