L’Assommoir est un roman d’Emile Zola écrit en 1876. C’est le septième volume des Rougon-Macquart, et le plus célèbre des romans de Zola avec « Germinal ». Ici, l’auteur, en peignant la condition ouvrière, atteint les sommets du mélodrame et de la tragédie personnelle. L’assommoir, c’est l’alambic qui trône dans l’estaminet où les ouvriers et leurs compagnes viennent trouver le réconfort de l’ivresse. L’Asommoir, c’est l’histoire de Gervaise, la description méthodique de sa déchéance terminale, sans espoir, c’est avant tout le roman de la condition ouvrière. L’Assommoir fonde la réputation de Zola d’auteur réaliste et naturaliste.