L’île aux trente cercueils est un roman de Maurice Leblanc publié en 1919. L’île aux trente cercueils s’inscrit à la fois dans une continuité, celle de L’Eclat d’obus, du Triangle d’or, roman de guerre, germanophobe, noir et violent, dépeignant un Arsène Lupin quasi invincible, qui apparaît en deuxième partie en tant que Don Luis Perenna, et qui, en quelques heures, résout le mystère le plus insondable, rend l’espoir aux héros, punit les ennemis maléfiques. Mais c’est aussi le roman d’une certaine discontinuité, car c’est certainement le plus gothique de tous les Lupin, jonglant avec les légendes celtes, l’ambiance lugubre d’une île imaginaire de Bretagne, l’horreur et le fantastique. Préface et biographie originales, un des Lupin les plus étonnants.