La Bête humaine est un roman d’Emile Zola publié en 1890. Dix-septième roman des Rougon-Macquart, Zola est à cette époque au sommet de son art et de sa gloire. On sous-estime souvent à quel point La Bête humaine se distingue du reste de son œuvre, à quel point c’est une œuvre à part. En effet, pour une fois, les personnages ne sont pas les véhicules d’une critique sociale, ils ont une vie propre derrière laquelle la société n’apparaît qu’en toile de fond, ils sont poussés par des instincts animaux, sensuels, meurtriers qui dominent et expliquent leurs actes. Par bien des traits La Bête humaine est probablement le premier roman noir ?