La croisade des Albigeois de Guillaume de Puylaurens raconte la répression dont furent victimes les Cathares et tout le midi de la France dans la première moitié du Treizième siècle. Beaucoup de choses frappent dans la lecture de ce récit historique, dont l’auteur, quoique de parti pris, nous semble être d’une certaine sincérité. D’abord, la violence et l’étendue de la répression sont inouïes. Ensuite, on se demande si la hantise de l’hérésie n’est pas aussi un prétexte pour terminer le travail de destruction et de domination des Francs du Nord sur les gens du Midi ? Enfin, lorsque l’on étudie la réalité du Catharisme, mot aux consonances exotiques, mais qui est plus l’expression d’un christianisme provençal, un retour aux sources du Nouveau Testament, on comprend pourquoi, trois siècles après cette formidable guerre civile française, c’est dans le Sud que le Protestantisme trouvera le plus grand écho.