La farce du savetier et du financier est une farce médiévale de la fin du Quinzième siècle ou du début du Seizième siècle dont le nom de l’auteur, comme tant de ces farces médiévales que Les Editions de Londres s’efforcent de ramener à la vie, a été oublié. Farce aux fortes connotations sociales, elle raconte l’histoire d’un savetier qui chante joyeusement, ce que ne comprend pas un riche financier passant par là. Ce dernier essaie de se jouer de lui en abusant de sa crédulité, mais tout ceci se termine encore une fois devant le juge, lequel donne raison au savetier.