Pendant la seconde moitié du Dix Neuvième siècle, deux auteurs français connurent une popularité non seulement en France mais à l’étranger. Le premier, nous le connaissons bien : Emile Gaboriau, que nombreux considèrent comme le véritable inventeur du roman policier. Mais il fut suivi par un autre auteur, presque disparu à notre époque, et qui pourtant, dans les années 1880, atteignit une renommée similaire à celle de son illustre prédécesseur, en France et dans les pays anglophones, où tous ses romans étaient aussitôt traduits et lus avec avidité. Il s’agit de Fortuné du Boisgobey. Le crime de l’omnibus, l’histoire d’une jeune femme mystérieusement assassinée dans un omnibus un soir à Paris sans mobile apparent, est l’un de ses romans les plus célèbres.