Inspirée en partie par le théâtre italien, écrite vers 1645-1646 par Cyrano de Bergerac, Le pédant joué n’en est pas moins une pièce unique. Si l’intrigue est classique, l’histoire d’un vieillard qui s’oppose à l’union de jeunes gens, le traitement de Cyrano ne l’est pas : situations inattendues, monologues dans des patois ou des parlers propres aux curieux personnages qui surgissent dans la pièce. Certains y ont vu les prémices de ce qui sera le théâtre de l’absurde. Les contemporains seront choqués et ne voudront pas de cette pièce. Molière y trouvera matière à inspiration pour Les fourberies de Scapin ou Le malade imaginaire.