Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau furent publiées après sa mort en 1782 pour les six premiers livres et 1789 pour les six suivants. Dans Les Confessions, Rousseau raconte les évènements de sa vie, mais il raconte surtout ses sentiments. Il n’hésite pas à raconter ses fautes et ses travers, mais il cherche toujours à les justifier. Comme Montaigne au début des Essais, Rousseau présente Les Confessions comme l’étude d’un seul sujet, lui-même : « Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature, et cet homme, ce sera moi. » « Je me suis montré tel que je fus : méprisable et vil quand je l’ai été ; bon, généreux, sublime, quand je l’ai été. »