Les Dents du tigre est un roman de Maurice Leblanc publié en 1921. Venant après L’Eclat d’obus, Le Triangle d’or, L’Île aux trente cercueils, il reste dans une tradition noire, et continue à peindre des adversaires de plus en plus machiavéliques, voire diaboliques, insaisissables qui s’affrontent à un Lupin alternant les moments de génie, de dépression, contraste vivant, à la fois insolent, bravache, mais aussi démuni, impuissant. Certainement un des Lupin les plus remarquables par sa longueur, l’aspect rocambolesque de ses aventures, et surtout la multiplicité des rebondissements. Au final, c’est quand il est au plus bas que Lupin rebondit : à lire rien que pour sa confrontation avec le Président Valenglay, et le marché qu’il lui fait accepter, un empire des sables contre vingt-quatre heures de liberté…Le roman aussi où l’on apprend tout sur le passé de légionnaire de Don Luis Perenna. Préface et biographie originales, à lire !