Les Sept contre Thèbes est une tragédie d’Eschyle écrite et représentée vers 467 avant Jésus-Christ. Faisant originellement partie d’une tétralogie thébaine, Les Sept contre Thèbes est une des plus belles tragédies classiques. L’action se situe à Thèbes, quand les armées des Argiens, conduits par Polynice, traître à la Cité et frère d’Etéocle, se massent aux portes de la ville, afin de la conquérir et de la détruire. A chacune des sept portes, Etéocle doit décider d’un chef Thébain qui en assurera la défense contre son adversaire argien. Indifférent aux suppliques des thébaines préoccupées de leur sort, Etéocle prépare la défense. Au terme du combat, Thèbes est sauvée, Polynice et Etéocle se sont entretués dans un combat fratricide. C’est alors qu’intervient un autre grand moment. Quand le héraut rend les ordres de la Cité, à savoir enterrer Etéocle, et jeter le corps de Polynice à l’extérieur des murs pour qu’il serve de pâture aux chiens, Antigone refuse. Les Sept contre Thèbes, c’est aussi le refus d’Antigone de se plier aux ordres de la Cité. C’est le début du mythe de la désobéissance individuelle. Découvrez cette version précédée d’une préface et d’une biographie originales dans un inédit numérique.