Les forçats de la route est un reportage d’Albert Londres publié en 1924. Initialement paru comme une série d’articles dans Le Petit Parisien pendant l’été 1924, Les forçats de la route, parfois connu sous le titre « Tour de France, tour de souffrance », est un reportage exceptionnel sur les temps héroïques du Tour de France : coureurs face à leur solitude, luttant en permanence contre la douleur physique, le long d’étapes sans fin…Pour l’anecdote, le Tour de France 1924 fut remporté par un Italien, Octavio Bottechia, et c’est aussi la première fois qu’un coureur conserva le maillot jaune de la première à la dernière étape.