Les naufragés de la Djumna est un roman d’aventures d’Emilio Salgari publié en 1897 sous le titre original de Il capitano de la Djumna. Ce n’est pas le roman le plus connu de Salgari, auteur notamment des Tigres de Malaisie avec le fameux aventurier Sandokan, mais c’est celui dont nous faisons notre première publication. Et il y en aura d’autres. Nous le devons bien à Salgari. Auteur complètement oublié en France, et inconnu dans le monde anglophone, voici plus de cent ans que ses romans (et il était prolifique...) font rêver des générations d’Italiens (son pays d’origine ; il est né à Vérone et mort à Turin), d’Espagnols et de Latino-Américains. Le nombre d’artistes dont il a éveillé l’imagination est sans limites ; pour le plaisir, citons en les principaux : Carlos Fuentes, Umberto Eco, Isabel Allende, Jorge Luis Borges, Gabriel Garcia Marquez, Arturo Perez reverte, Mario Vargas Llosa, Paco Ignacio Taibo, Hugo Pratt, Sergio Leone... Salgari n’est ni Jules Verne, ni Dumas, ni Conrad, mais la comparaison est inévitable. Alors découvrez-le en commençant par Les naufragés de la Djumna ; le lieu : le Golfe du Bengale ; l’action : un navire disparu, un message parvenu par miracle, un bateau lancé au secours des naufragés ; des naufragés en proie aux bêtes sauvages, aux indigènes des îles Andaman ; deux frères séparés par un message et réunis par l’espoir ; des Indiens, des Négritos, des half-cast, des Anglais... Alors, découvrez l’un des écrivains italiens les plus célèbres au monde, et l’un des plus grands romanciers d’aventures dans cet inédit numérique.