Nana est un roman d’Emile Zola publié en 1880. Neuvième volume des Rougon-Macquart, Nana est le roman lubrique de Zola. En peignant les amours sulfureuses d’une courtisane, en décrivant avec soin la façon dont elle rend les hommes fous d’elle, comme elle les ruine et les mène à leur perte, avant de succomber de la petite vérole dans d’atroces souffrances, Zola choque son époque. De tous les ouvrages de Zola, Nana fut l’ouvrage scandaleux. Le projet de Zola était pourtant bien clair : Nana, c’est la représentation du Second Empire, de sa corruption, de l’argent comme échelon de toute existence sociale, du sexe comme grand levier du mouvement du monde.