Pourquoi j’ai volé est un texte et une adresse de Marius Jacob au tribunal d’Amiens en 1905. C’est une confession perturbante pour notre socle moral social, un réquisitoire contre la société de l’époque, de la part de celui que l’on considérait comme un cambrioleur anarchiste dont la vie haute en couleurs, pour la petite histoire, fut l’une des sources d’inspiration de Maurice Leblanc, présent au procès, pour le personnage d’Arsène Lupin. Et il n’est nul besoin d’être voleur pour le lire !