« La guerre des étoiles », d’abord une trilogie cinématographique pensée dès ses débuts comme une épopée en neuf volets (et dont sept à ce jour ont été réalisés, avec des fortunes diverses), est unique dans l’histoire de l’humanité.

Jamais une œuvre (culturelle, cinématographique) n’a marqué autant d’hommes et de femmes en aussi peu de temps. Ses thèmes, ses personnages, sa musique, ses symboles, son intrigue, son système philosophique et moral, sa vision du monde et de l’histoire, ont fasciné le monde entier. Ses épisodes, ses personnages, ses images, ont profondément transformé la culture mondiale. Dès les premières images, on comprend que l’on n’a jamais rien vu de tel. On peut commencer à critiquer, analyser le scénario, les thèmes, les effets spéciaux, l’image, les thèmes musicaux… Mais on doit se rendre à l’évidence : « La guerre des étoiles » n’est décidément pas un film. Ni une série de films. Ici, le tout est bien plus grand que la somme de ses parties. C’est une mythologie.

Et c’est avant tout en tant que mythologie qu’elle doit être traitée.