Visions orientales est la compilation de trois textes d’Albert Londres qui complètent avec La Chine en folie son voyage initiatique en Asie de 1922. Son texte sur le Japon, écrit quelques mois avant le grand tremblement de terre de Tokyo, nous impressionne toujours par sa clairvoyance, son pouvoir d’observation et sa verve intelligente. Oserons-nous le dire ? Il devine presque le futur conflit du Pacifique…Au Vietnam, il se repose, résiste à la chaleur, découvre le port d’Haiphong, chasse le tigre vers Dalat, et surtout s’éprend de Saigon, « la colonie de la colonie », où l’on rencontre « le dernier argonaute ». Puis il s’aventure dans l’Inde de Gandhi, décrypte le mouvement indépendantiste, et après la Cochinchine, dresse un tableau des comptoirs français en Inde, de Pondichéry, où l’on en veut encore à Louis XV d’avoir laissé tomber Dupleix.