• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

Amphitryon 38

par Jean Giraudoux

Prix : 0,99 €
ISBN : 978-1-911572-49-7
Nombre de pages : 197 pages
Langue du livre : français

Thème : Théâtre

« Amphitryon 38 » est une pièce de théâtre en trois actes de Jean Giraudoux écrite en 1929, et représentée pour la première fois la même année à la Comédie des Champs Elysées dans une mise en scène de Louis Jouvet. C’est une comédie moderne, légère, avec ces dialogues à la fois intelligents, drôles et presque cinématographiques. Lorsque l’on lit du Giraudoux, on a la sensation de découvrir les acteurs.

Pourquoi 38 ?

Giraudoux avait l’intention de produire la trente-huitième et dernière variation sur le mythe d’Amphitryon. 38, ce n’est donc pas la date à laquelle la pièce a été écrite, puisqu’elle a été écrite en 1929.

Retour en haut de page

Le mythe d’Amphitryon

Amphitryon épouse Alcmène, fille d’Electryon, roi de Mycènes. Elle demande à son nouvel époux de venger la mort de ses deux frères tués par les Taphiens. Pour venger sa femme, il s’attaque à leurs troupeaux et tue accidentellement son beau-père. Il est banni et doit s’enfuir à Thèbes avec sa femme, où Créon le purifie. Amphitryon n’a toujours pas vengé la mort des deux frères d’Alcmène. Elle se refuse à lui tant qu’il ne l’aura pas fait, et Amphitryon repart pour accomplir la vengeance de sa femme. Au terme de multiples péripéties, il obtient la mort du roi des Téléboens grâce à la traitrise de sa fille Cométho, qui est amoureuse de lui, mais qu’il finit par mettre à mort pour traitrise.

Il revient enfin à Thèbes. Sa femme Alcmène n’est pas surprise de le voir. En effet, elle vient de se donner à lui la nuit passée. Zeus, amoureux d’Alcmène, a pris l’apparence d’Amphitryon pour obtenir ses faveurs. De cette union naitra Héraclès. Plus tard, suite à la tentative d’usurpation du trône de Créon par Lycos, Héraclès deviendra fou et tuera ses enfants, sa femme puis essaiera de tuer Amphitryon. Pour ces crimes, il devra accomplir ses douze travaux.

Retour en haut de page

Amphitryon 38

Jupiter est amoureux de la belle Alcmène, femme d’Amphitryon. Mercure, qui l’accompagne, lui souffle un stratagème. Mercure se déguise en Sosie et informe Alcmène que son mari reviendra secrètement du champ de bataille pour passer la nuit avec elle. Jupiter avec l’apparence d’Amphitryon obtient ce qu’il voulait.

Après cela, Jupiter annonce son intention de faire ce qu’il a déjà fait dans la discrétion, c’est-à-dire s’unir avec la reine. Alcmène ne sait quoi faire et prend conseil auprès de Léda, à qui la même mésaventure était déjà arrivée quand Jupiter avait pris la forme d’un cygne. Léda accepte d’aider Alcmène en prenant sa place.

Pendant ce temps-là, Amphitryon rentre de campagne et rejoint Alcmène dans la chambre nuptiale, qui n’est autre que Léda. Quand il sort de la chambre de sa femme, Jupiter arrive et demande Alcmène. Amphitryon s’interpose, Alcmène propose un marché à Jupiter. Il la quitte en lui faisant promettre d’appeler son fils Hercule, après quoi il la quitte par un baiser.

Retour en haut de page

Musset

La fausse légèreté où la vraie profondeur des dialogues, l’habilité de la construction de l’intrigue et de l’enchainement des scènes, la profonde humanité des personnages, les jeux de l’amour font de Giraudoux un Musset moderne.

©Les Editions de Londres

Retour en haut de page