• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

L'Iliade

par Homère

Prix : 2,99 €
ISBN : 978-1-909782-74-7
Nombre de pages : 684 pages
Langue du livre : français

Thème : Poésie

« L'Iliade » raconte quelques journées de la fin de la guerre de Troie qui se serait déroulée vers le début du douzième siècle avant Jésus-Christ (ou peut-être un peu avant) et qui aurait duré dix ans.

L'Iliade aurait été composée oralement entre 850 et 750 av. JC par Homère et transcrite par écrit au VIe siècle av. JC à l'initiative du tyran d'Athènes Pisistrate.

L'Iliade était un des poèmes d'un cycle épique racontant l'ensemble de la Guerre de Troie dont seuls l'Iliade et l'Odyssée sont conservés.

L'origine de la guerre de Troie

Éris, déesse de la Discorde, parce qu'elle n'avait pas été invitée aux noces de Thétis et de Pélée, jette une pomme d'or au milieu de l'assemblée des Dieux en indiquant qu'elle est destinée à la plus belle des déesses.

Pâris, prince Troyen, fils de Priam, alors qu'il gardait ses troupeaux sur le mont Ida, proche de Troie, est accosté par les déesses Aphrodite, Athéna et Héra pour qu'il choisisse quelle est la plus belle des trois afin qu'elle reçoive la pomme d'or, pomme de la discorde. C'est ce qu'on appelle le jugement de Pâris ou jugement du mont Ida.

Pâris choisit Aphrodite qui lui avait promis l'amour de la plus belle femme du monde.

La plus belle femme du monde, c'est Hélène, la femme de Ménélas, roi de Sparte. Aussi, Pâris part pour Sparte, sous prétexte d'une ambassade, et profitant de l'absence de Ménélas qui se trouve en Crète, il séduit Hélène et l'enlève en emportant toutes ses richesses.

Avant son mariage avec Ménélas, Hélène était courtisée par tous les chefs de la Grèce. Pour éviter un affrontement, Ulysse les rassembla tous et leur fit faire le serment de Tyndare où tous les chefs grecs promettaient de porter secours à celui qui serait choisi par Hélène si l'on tentait de la lui ravir.

La Guerre de Troie est donc l'accomplissement de ce serment.

Retour en haut de page

Les débuts de la Guerre de Troie

Ménélas et Agamemnon vont trouver tous les chefs Grecs et les rassemblent péniblement à Aulis, ville portuaire de Béotie. On trouve la liste de tous les Grecs participant à la guerre dans le chant II de l'Iliade.

Une première expédition accoste par erreur en Mysie près d'Élée au nord de la Troade. Les Grecs combattent contre le roi Thélèphe de Mysie et Achille le blesse. Les combats cessent rapidement et la flotte repart à Aulis.

La colère d'Artémis contre Agamemnon bloque la flotte grecque à Aulis pendant huit ans. Pour faire cesser la colère d'Artémis, le devin Calchas impose le sacrifice d'Iphygénie, fille d'Agamemnon. C'est en lui promettant un mariage avec Achille qu'on la fait venir à Aulis.

Les Grecs peuvent alors naviguer vers Troie et ils installent leurs camps dans la plaine, au bord de la mer, en dessous de Troie, située sur une colline.

Pour empêcher le ravitaillement de Troie, les Grecs mettent à sac les cités environnantes. C'est lors de la prise de Lyrnéssos qu'Achille reçoit Briséis en part de butin et lors de la prise de Thébé qu'Agamemnon reçoit Chryséis.

Retour en haut de page

L'Iliade dans la guerre de Troie

L'Iliade ne raconte pas la guerre de Troie. L'Iliade commence à la dixième année quand Agamemnon refuse de rendre Chryséis à son père, le prêtre d'Apollon, Chrysès. Par punition, Apollon provoque une épidémie au sein de l'armée des Grecs.

Agamemnon finit par rendre Chryséis, mais en échange, il reprend Briséis à Achille, provoquant sa colère, la retraite dans sa tente et l'arrêt de la participation à la guerre de tous ses compagnons.

Thétis, la mère d'Achille, va trouver Zeus qui lui fait le serment de faire gagner les Troyens pour venger Achille.

Les Troyens, après de nombreuses péripéties, commencent à envahir le camp des Grecs (ou les Achéens).

Achille autorise son ami Patrocle à reprendre le combat avec les hommes d'Achille, les Myrmidons. Patrocle repousse les Troyens, mais il est tué en voulant entrer dans Troie, désobéissant ainsi à l'ordre que lui avait donné Achille.

Pour venger la mort de Patrocle, Achille décide de reprendre le combat. Il repousse les Troyens et provoque Hector en combat singulier et le tue.

Priam va trouver Achille pour récupérer le corps d'Hector que celui-ci lui rend et l'Iliade se termine sur les funérailles d'Hector.

L'Iliade est l'épopée qui conte la colère d'Achille et sa confrontation avec Hector.

Retour en haut de page

La fin de la guerre de Troie

Achille est tué par Pâris, conduit par Apollon, d'une flèche dans le talon, la seule partie de son corps vulnérable.

Malgré la mort d'Hector, les Grecs ne parviennent toujours pas à pénétrer dans Troie. Ulysse propose donc de construire un gigantesque cheval dans lequel se cacheront des combattants grecs. On le dépose devant les portes de Troie et l'on persuade les Troyens que c'est un cadeau des Grecs qui auraient décidé de quitter le combat et de repartir avec leur flotte.

Après beaucoup d'hésitations, et par superstition, les Troyens font rentrer le Cheval dans Troie et pour cela détruisent une partie du mur. Les Grecs enfermés dans le cheval sortent la nuit et font entrer le reste de l'armée.

Troie est mise à sac. Pâris est tué par Philoctète. Priam est tué. Hécube est prise comme esclave par Ulysse. Hélène retourne à Sparte avec Ménélas. Andromaque est donnée au fils d'Achille, Néoptolème, qui l'emmène en Épire et l'épouse.

Retour en haut de page

La poésie de l'Iliade

Aristote déjà s'enthousiasmait des qualités poétiques de l'Iliade. L'Iliade est un poème épique avec (presque) unité de lieu, de temps et d'action : une tragédie qui décrit la colère d'Achille, dans un seul lieu, le champ de bataille de Troie, pendant quelques semaines.

Retour en haut de page

Les participants du côté Grec

Achille

Achille est le fils de Pélée, roi de Phthie en Thessalie (Grèce du Nord) et de Thétis, une néréide (nymphe marine). Il est aussi appelé l'Éacide, car son père était fils d'Éaque. Sa mère l'a plongé dans le Styx, fleuve des enfers, pour que son corps soit invincible. Il le sera à l'exception du talon par lequel elle le tenait (il est à noter que cette légende n'est pas évoquée dans L'Iliade où il n'est jamais mentionné qu'Achille soit invulnérable).

Achille est indispensable pour le succès des Grecs, car un oracle a prédit que les Grecs ne pourraient gagner qu'avec lui.

Mais sa mère Thétis cherche à l'empêcher de partir pour Troie, car elle est persuadée qu'il y mourra, car un oracle a prédit à sa naissance que sa vie serait courte et très glorieuse ou longue et sans gloire.

Achille est le personnage central de l'Iliade et c'est sa colère qui le caractérise plus que ses exploits. Quand Agamemnon lui enlève Briséis, il se sent profondément injurié, car il perd son honneur de héros que Zeus lui a donné. Quand Agamemnon lui propose de somptueux cadeaux, il ne fait qu'aggraver sa colère, car l'honneur divin ne peut pas s'acheter avec des objets.

Achille était vu comme un héros par les Grecs pour son sens absolu de l'honneur.

Agamemnon

Agamemnon est le fils d'Atrée, et pour cela appelé l'Atride, et d'Érope. Quand Égisthe et Thyeste tuent Atrée et prennent possession du trône de Mycènes, il se réfugie à Sparte chez le roi Tyndare dont il épouse la fille Clytemnestre. Quelques années plus tard, il revient reprendre possession du trône de Mycènes et d'Argos avec l'aide de Tyndare. Il chasse Thyeste et pardonne à Égisthe.

Pour permettre le départ des bateaux vers Troie, Agamemnon doit sacrifier sa fille Iphigénie, ce que sa femme ne lui pardonnera pas.

Au retour de Troie, Égisthe et Clytemnestre tuent Agamemnon.

Agamemnon est le plus puissant des rois participant à la guerre de Troie et se comporte souvent comme le chef suprême menant l'ensemble de l'armée grecque.

Il est orgueilleux et colérique. Il prend les meilleures parts de butin et n'hésite pas à reprendre à Briséis à Achille, qu'il lui avait accordée. Ses décisions sont souvent contredites par les plus sages, Nestor ou Ulysse. Il ne fait pas montre de beaucoup de courage et est plusieurs fois prêt à faire repartir les Grecs sur les nefs.

Ulysse

Ulysse est le roi d'Ithaque, île à l'ouest de la Grèce. Son royaume recouvre un archipel d'îles près d'Ithaque. Il est le fils de Laërte et d'Anticlée. Il est marié à Pénélope et a un fils Télémaque.

Il est caractérisé par son intelligence et sa ruse.

Ce sera le héros de l'Odyssée.

Nestor

Nestor est le fils de Nélée et de Chloris. Il est roi de Pylos dans le sud du Péloponnèse. Il est le plus âgé des rois participant à la Guerre de Troie. Il le signale souvent dans l'Iliade en réclamant le respect et en rappelant ses exploits passés.

Il apparaît comme un sage donnant des avis et des conseils.

Ménélas

Ménélas est le frère d'Agamemnon et comme lui, fils d'Atrée, donc Atride, et d'Érope. En exil à Sparte, il épouse Hélène, fille de Tyndare, le roi de Sparte. Au moment de la Guerre de Troie, il est roi de Sparte, Tyndare lui ayant transmis son trône.

Comme, Ulysse, son voyage de retour de Troie sera difficile puisqu'il mettra huit ans pour rentrer à Sparte avec Hélène.

Ménélas est beau et séduisant, mais considéré comme un piètre guerrier. Il vit dans l'ombre d'Agamemnon à qui il demande toujours conseil et qui le protège.

Le grand Ajax

Il y a deux Ajax dans la guerre de Troie. Celui qu'on appelle souvent le grand Ajax est le fils de Télamon et de Péribée. Il est roi de l'île de Salamine, qui fait face à Mégare. Il devait être moins puissant que beaucoup d'autres rois puisqu'il ne possédait que douze nefs à Troie. C'est avant tout un guerrier très grand, très fort et très brave.

Après la mort d'Achille, lorsqu'on lui refuse les armes d'Achille, il devient fou et se tue. Il est inhumé sur place et son tombeau est érigé en face de l'Hellespont.

Patrocle

Patrocle est le fils de Ménoetios, mais surtout l'ami intime d'Achille. Leur amitié est proverbiale. Au moment de la guerre de Troie, il se trouve en Phthie chez Pélée où il a été envoyé par son père. Il est un peu plus âgé qu'Achille et Pélée lui recommande de surveiller Achille qui est très jeune.

La tradition grecque veut qu'Achille et Patrocle aient été amants, mais cela n'est jamais mentionné dans l'Iliade.

La mort de Patrocle décidera Achille à rentrer dans la bataille.

Diomède

Diomède est le fils de Tydée et de Déipyle. Il est roi du sud de l'Argolide. Il est très jeune, mais un très grand guerrier. Il est particulièrement protégé par Athéna.

Il est très audacieux et n'hésite pas à intervenir dans les Conseils avec toujours le souhait de continuer la guerre jusqu'à la destruction de Troie. Il n'hésite pas non plus à s'en prendre aux Dieux. Il blesse Aphrodite et Arès.

Il n'a pas un retour agréable puisque sa femme a pris un amant et qu'il est obligé de fuir de Grèce.

Ajax le petit

Ajax le petit, par opposition à Ajax le grand, est le fils d'Oïlée. Il est roi de Locride, en face de l'Eubée, au nord de Thèbes. Dans l'Iliade, il accompagne très souvent Ajax le grand, mais son rôle est plus effacé.

Idoménée

Idoménée est le fils de Décalion et petit-fils de Minos. Il est roi de Crète. Au retour de Troie, pris dans la tempête, il promet à Poséidon d'immoler le premier homme qu'il rencontrera s'il repose le pied en Crète. Il se trouve que c'est son fils et la force de la superstition le conduira à le sacrifier. Il fut rejeté par le peuple et il dut quitter la Crète.

Les participants du côté Troyen

Priam

Au moment de la guerre de Troie, Priam est le roi de Troie. Il est le fils de Laomédon et de la nymphe Strymo. Laomédon était le fils d'Ilos, fondateur mythique de Troie. Priam est marié à Hécube.

Il a cinquante fils, dont dix-neuf avec Hécube, et quatorze filles.

Dans l'Iliade, il est présenté comme un bon vieillard aimé de tous. Il fait aussi preuve de courage en allant chercher Hector auprès d'Achille.

À la prise de Troie, il est tué par Néoptolème, le fils d'Achille.

Hector

Hector est le fils de Priam et d'Hécube. Il est le plus vaillant des fils de Priam. C'est le chef des Troyens dans les combats.

Il est souvent appelé le Priamide dans l'Iliade.

Il est marié à Andromaque et a un fils Astyanax qui sera tué par Néoptolème lors de la prise de Troie.

Dans l'Iliade, il apparaît comme très fort et très courageux, mais il ne prend pas toujours les décisions les plus judicieuses. Ses compagnons le rappellent plusieurs fois à l'ordre dans les combats et il a le tort de ne pas écouter Polydamas quand celui-ci lui recommande de rentrer dans la ville alors qu'Achille reprend le combat.

Pâris

Pâris est le plus jeune fils de Priam et d'Hécube. Alors qu'Hécube est enceinte, un présage annonce à Priam que Pâris sera le responsable de la destruction de Troie. Priam veut le faire mettre à mort, mais il est recueilli par des bergers et c'est pendant qu'il garde ses moutons que les déesses le choisissent pour accorder la pomme de discorde.

Dans l'Iliade, il est plus souvent cité sous le nom d'Alexandre.

Pour avoir enlevé Hélène, il est responsable de la Guerre de Troie.

Il est d'abord marié à Oenone puis à Hélène après l'avoir enlevée à Ménélas. Il a trois enfants avec Hélène.

Il est très beau et orgueilleux. Il vit à l'écart des autres fils de Priam dans un magnifique palais qu'il a fait construire. Pas très courageux, il est archer, tâche réservée aux plus faibles combattants.

C'est lui qui, aidé par Apollon, tuera Achille d'une flèche. Lors de la prise de Troie, il est tué à son tour par une flèche de Philoctète.

Énée

Énée est le fils d'Anchise et de la déesse Aphrodite. Anchise est l'arrière-petit-fils de Tros comme Priam et donc Énée est un cousin éloigné d'Hector dont il est un peu jaloux.

C'est un bon guerrier qui fait preuve de courage. Il est protégé par Aphrodite et Apollon.

Il est plus connu pour ses pérégrinations après la guerre de Troie, d'où il part avec son père sur le dos, pérégrinations racontées par Virgile dans l'Énéide. Il fonde la ville de Lavinium située près de la future Rome. Romulus et Rémus seraient ses descendants de même que Jules César.

Polydamas

Polydamas est le fils de Panthoos et de Phrontis. Panthoos est un sage de Troie qui sait interpréter les oracles (il a été prêtre d'Apollon à Delphes).

Polydamas aurait hérité du don de prophétie de son père et il apparaît comme le conseiller avisé d'Hector, même si Hector ne suit pas toujours ses conseils.

Polydamas est tué après la mort d'Achille par le grand Ajax.

Sarpédon

Sarpédon est le fils de Zeus et d'Europe, fille d'Agénor, lui-même fils de Poséidon. Il est venu à Troie comme chef de l'armée des Lyciens, alliés de Troie.

Il invective plusieurs fois Hector pour l'inciter à plus d'audace.

Il est tué par Patrocle lorsque celui-ci reprend le combat avec les armes d'Achille.

Retour en haut de page

L'intervention des Dieux

Les Dieux sont très fortement partie prenante de la guerre et ils aident les combattants d'un camp ou de l'autre. Bien qu'invulnérables, ils ont des sentiments et des comportements proches de ceux des humains.

Zeus

Zeus est le Dieu suprême. Tous les autres Dieux lui obéissent parce qu'il est le plus fort et qu'il brise toutes les oppositions.

Il est le fils du Titan Cronos et de Rhéa et est souvent appelé le Cronide ou le fils de Cronos. Il est aussi appelé l'Olympien.

Quand Zeus est né, une prédiction annonce à Cronos que Zeus serait un rival qui régnerait à sa place. Cronos veut l'avaler, comme il le fait pour la plupart de ses enfants, mais Rhéa lui substitue une pierre et Zeus est élevé par les nymphes sur le mont Ida. Devenu adulte, Zeus fait boire à Cronos une potion qui lui fait recracher tous les enfants qu'il a avalés. Puis avec l'aide d'autres Dieux, il enferme Cronos et les Titans dans les ténèbres au-dessous de l'Hadès et les fera garder par Briarée, Cottos et Gyès, les géants aux cent bras.

Zeus, Poséidon et Hadès se partagent l'univers : le ciel pour Zeus avec pour symbole le tonnerre, la mer pour Poséidon et le monde souterrain pour Hadès, la terre étant commune aux trois.

Zeus s'est marié avec Héra sa soeur avec laquelle il a de nombreuses disputes. Une fois, avec Apollon et Athéna, elle réussit à enchaîner Zeus, qui est secouru par Briarée, alerté par Thétis. La colère de Zeus est terrible.

Bien qu'il ait promis aux Grecs la victoire, pendant la plus grande partie de l'Iliade, il encourage les Troyens parce qu'il l'a promis à Thétis, la mère d'Achille, pour venger Achille de l'affront que lui a fait Agamemnon.

Il est présenté comme très autoritaire, mais il est bienveillant et rapidement affligé quand un des mortels qu'il aime est blessé ou va mourir. Son premier réflexe est toujours de vouloir le protéger.

Héra

Héra est la fille de Cronos et de Rhéa et donc la soeur de Zeus. Elle est aussi la femme de Zeus.

Elle est la protectrice de la femme et du mariage.

Elle est la mère d'Arès, d'Hébé, personnifiant la jeunesse, d'Ilithyie, déesse de l'enfantement, et d'Héphaïstos, dieu du feu, des forges et des volcans.

Héra est très jalouse des conquêtes de Zeus qu'elle essaye toujours de persécuter ainsi que leur descendance comme Héraclès.

Elle protège les Grecs pendant la guerre de Troie, car Pâris a préféré Aphrodite en lui offrant la pomme de discorde. Dans l'Iliade, elle est en conflit ouvert avec Zeus qui protège les Troyens.

Athéna

Athéna est la fille de Zeus et de Métis. À sa naissance, Zeus l'avait avalée, mais elle ressortira toute armée de la tête de Zeus.

Elle est la déesse de la guerre et de la stratégie militaire et aussi des artistes.

Pour les mêmes raisons qu'Héra, elle protège les Grecs pendant la guerre de Troie. On la voit souvent intervenir au côté d'Héra.

Apollon

Apollon est le fils de Zeus et de Léto, une des femmes de Zeus.

Il est le Dieu de la musique et de la poésie. Il est le Dieu le plus consulté pour les oracles, surtout dans son temple à Delphes. Il possède deux attributs : la lyre et l'arc.

Il est également nommé Phoebus.

Il est partisan des Troyens pendant la guerre de Troie. Il intervient souvent en aidant les archers troyens. C'est par lui, à travers la main de Pâris, que Ménélas est blessé et qu'Achille est tué.

Avec Poséidon, punis par Zeus, ils ont construit le mur qui entoure Troie.

Poséidon

Poséidon est, comme Zeus et Héra, fils de Cronos et de Rhéa.

Après l'élimination de Cronos, il a reçu en partage les mers et les océans. Il a pour symbole le trident. Il est souvent nommé le maître de la terre et l'ébranleur du sol.

Pendant la guerre de Troie, il est du côté des Grecs qu'il aide quelquefois. Il craint Zeus et se plaint de son autorité.

Arès

Arès est le fils de Zeus et d'Héra.

Il est le Dieu de la guerre et de la destruction.

Pendant la guerre de Troie, il est du côté des Troyens sans raison particulière. Mais il soutient aussi certains Grecs comme Ménélas, cher à Arès.

Il ne paraît pas toujours invincible, il est blessé par Diomède et assommé par Athéna.

Aphrodite

Aphrodite est fille de Zeus et de Dioné. Elle est la déesse de l'amour et de la sexualité.

C'est elle qui a été choisie par Pâris pour lui accorder la pomme d'or aussi elle défend les Troyens pendant la guerre de Troie.

Elle protège particulièrement Pâris qu'elle sauve dans son combat contre Ménélas. Elle est l'ennemie d'Athéna. Elle est blessée par Diomède à la demande d'Athéna.

© 2014- Les Editions de Londres

Retour en haut de page