• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

Carnets d'un fou - 2014

par Michel Host

Prix : 2,99 €
ISBN : 978-1-910628-31-7
Nombre de pages : 154 pages
Langue du livre : français

Thème : Nouveautés!

Un présent. Un Présent dans tous les sens. Un cadeau que nous livre ici Michel Host. Un Host très actuel. Intemporel et éternel, intime et extime, ce présent disséminé dans le désordre organisé du web et du webmag www.lacauselitteraire.fr, il était nécessaire de le présenter à nouveau, de nouveau, tout nouveau, de le présenter sans représentation, sans ramdam, sans cocktail, sans cérémonie.

Le présent inaugural de Collection 1. L'accueil en ce recueil numérique permettra une lecture autre, linéaire ou rhizomatique, diagonale ou par mots-clés, comme on voudra. On ne remerciera jamais assez l'ampleur d'esprit des www.editionsdelondres.com.

Michel Host a choisi la séquence annuelle. Nous commençons par 2014. D'autres années suivront, dans les zigzags du temps et de ses rythmes aléatoires. Découvrons ici un Michel Host tout près du monde, immense mais, sous sa plume décisive et éclatante, soudainement saisissable.

Didier Bazy

À l'été 1999, pour le 20e numéro de leur superbe revue L'Atelier du Roman, Lakis Proguidis et Doris Saclabani me confiaient la rédaction de la rubrique Notes pour un trimestre. J'en fus très heureux, notes, fragments, croquis... ayant toujours fait mes délices. Depuis lors, avec quelques entractes et relâches, je n'ai plus cessé de tenir ces Carnets d'un Fou. Ils ont pu porter des noms divers : Carnets d'un sédentaire... Faits et Gestes... Cela importe peu. Les éditions de Londres envisagent de les publier aujourd'hui dans leur totalité, en commençant par les années 2014 et 2015. Qu'elles en soient remerciées chaleureusement.

Remercions aussi les magazines en ligne (La Vie littéraire, La Cause littéraire) qui en ont repris et reprennent encore les séquences les plus récentes.

L'intention formelle était, et est encore, de jeter mes regards sur le monde dans lequel nous vivons ̶ le monde tel qu'il va, et surtout ne va pas ̶, sur mes lectures et travaux de poète, nouvelliste et romancier, et enfin sur ces moments de l'existence personnelle qui portent à la réflexion, à l'ironie, au rire, à une méditation heureuse ou affligée : l'assise d'un trépied, par conséquent, et une chronique appuyée tour à tour sur l'objectivité relative de l'observation des faits et sur la subjectivité de leur commentaire et des termes de ce commentaire.

L'intention moins directement visible quoique jamais dissimulée, est et reste profondément critique. Je dois le dire, plus directement critique que celle de mes romans, où la fiction, que je crois elle aussi apte et efficace dans cette tâche, contient à elle seule les armes de dénonciation du crime permanent que représente, selon moi, la présence humaine sur cette terre.

Pour réaliser mon intention, je fais confiance d'abord au fou dont je suis l'hôte, et à sa folie :

La folie réclame qu'on la sauve du désastre de la raison.

Michel Host

Retour en haut de page