• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

Michel Host

Michel Host est né en 1942. Dans sa formation littéraire entrent les classiques français et étrangers : la Renaissance, singulièrement, lui a ouvert les yeux et l'esprit.

Échappe au nœud coulant familial à dix-neuf ans, se rend à Paris. Agrégé d'espagnol, il enseigne cette langue dans divers lycées – dont le lycée Janson de Sailly –, et ensuite la littérature espagnole du siècle d'Or aux étudiants de licence, puis aux capésiens et agrégatifs, dans le cadre du C.N.E.D. (Centre National d'Enseignement à distance).

Parallèlement à cette carrière de professeur, il entreprend d'écrire son premier roman L'Ombre, le fleuve, l'été (Grasset, 1983). Six années de travail couronnées par le prix Robert Walser, et un accueil chaleureux dans la presse et le lectorat. Il refuse de considérer ses activités d'écrivain dans le cadre d'une « carrière », préférant les situer dans le sens d'un « parcours » et d'un élan vital de l'âme et de l'esprit.

Partageant cette conviction avec Voltaire, il est persuadé que l'être humain ne naît ni bon ni mauvais, mais que néanmoins il peut et doit être « bonifié ». Mme de Sévigné lui a aussi appris qu' « il faut faire provision de rire pour l'éternité », car le rire bonifie.

Par ailleurs, avec Montaigne, Isaac Bashevis Singer, et un certain nombre de philosophes contemporains, Elisabeth de Fontenay, Florence Burgat entre autres, il s'est convaincu que l'inattention, le mépris, et très souvent la cruauté que les humains manifestent envers les animaux − dont ils se font les propriétaires et les bourreaux −, et envers tous les êtres de la seule nature, préludent au mépris et à la cruauté envers les hommes.

Ses admirations, dans l'ordre de la pensée, sont nombreuses, mais elles vont d'abord à Socrate – qui ne laisse rien qui ne soit discuté ou pris pour argent comptant −, à Héraclite, au Christ (« Aimez-vous les uns les autres », les marchands du temple, etc.), à Rabelais, à Montaigne, à Jeremy Bentham (l'arithmétique des plaisirs, la morale naturelle et le « ne fais rien à autrui que tu ne voudrais qu'il te fît), et à plusieurs autres.

Il « lit » pour les magazines en ligne La Cause littéraire et Recours au Poème.

N'a pas encore eu le temps de trouver la vie ennuyeuse.

Il se définit d'abord comme poète : sept recueils, dont le premier : Déterrages / Villes, Éd. Dumerchez 1997 ; les derniers : Les Jardins d'Atalante, Éd. Rhubarbe, 2014 ; La Ville aux hommes, Éd. Encres Vives, 2015.

Romancier, avec 9 titres. Notamment Valet de nuit, prix Goncourt 1986, Éd. Grasset, et récemment : Mémoires du Serpent, Éd. Hermann, 2010.

Nouvelliste, avec 9 recueils, de : Les Cercles d'or, Éd. Grasset, 1989, à : Une vraie jeune fille, Éd. Weyrich, 2015.

Traducteur de l'espagnol, du portugais et du grec ancien. Il traduit selon des choix personnels que les éditeurs acceptent ou non.

Romancero gitano / Romances gitanes, de Federico García Lorca, bilingue, aux Ed. de l'Atlantique, coll. Hermès, 2012 et Recours au Poème éditeurs (2015).

Ploutos, d'Aristophane (traduction nouvelle), Éd. des Mille & Une Nuits, 2012.

Coplas por la muerte de su padre / Stances pour la mort de son père, de Jorge Manrique, bilingue, aux Éd. de l'Atlantique, coll. Hermès, 2011 et Recours au Poème éditeurs (2016).

Trente poèmes d'amour de la tradition mozarabe andalouse des XIIe et XIIIe siècles, - (première traduction en langue française) Éd. de l'Escampette, 2010.

Lysistrata, d'Aristophane (traduction nouvelle), Éd. des Mille & Une Nuits, 2008.

La Fable de Polyphème et Galatée, de Luis de Góngora, Éd. de l'Escampette, 2005.

Les Sonnets, de Luis de Góngora (les 167 sonnets authentifiés), Ed. Bernard Dumerchez, 2002.

Vanitas, nouvelle d'Almeida Faria, dans Des nouvelles du Portugal, Ed. Métailié, 2000.

En préparation : Philosophes à l'encan, de Lucien de Samosate ; Choix de Poèmes, de Fernando Echevarria (Portugal).

Livres publiés

  • Carnets d'un fou - 2014

    par Michel Host

    ISBN : 978-1-910628-31-7
    Date de parution : 19 août 2015
    Nombre de pages : 154 pages

    Un présent. Un Présent dans tous les sens. Un cadeau que nous livre ici Michel Host. Un Host très actuel. Intemporel et éternel, intime et extime, ce présent disséminé dans le désordre organisé du web et du webmag www.lacauselitteraire.fr, il était nécessaire de le présenter à nouveau, de nouveau, tout nouveau, (...)

    En savoir plus
  • Carnets d'un fou 2015

    par Michel Host

    ISBN : 978-1-910628-61-4
    Date de parution : 20 février 2016
    Nombre de pages : 238 pages

    « Résister aux esprits qui pensent comme il faut penser ». M.H. M.H. ne dit jamais comment il faut penser. Il dit ce qu'il pense. Il écrit dans ses carnets et dans ces carnets ce qu'il pense de ce qu'il vit, lit, voit. L'écrivain n'est pas hors du monde ou dans des bulles (...)

    En savoir plus
  • Carnets d'un fou 2000

    par Michel Host

    ISBN : 978-1-910628-76-8
    Date de parution : 8 mai 2016
    Nombre de pages : 196 pages

    Ces Carnets d'un fou de Michel Host nous ramènent seize ans en arrière : sa pensée polémiste toujours aussi vive, il nous fait partager ses observations et ses réflexions sur le monde, la politique, la société, au quotidien, tout au long de l'année 2000. « Le souvenir est bénéfique parce (...)

    En savoir plus
  • Carnets d'un fou 2001

    par Michel Host

    ISBN : 978-1-910628-91-1
    Date de parution : 6 octobre 2016
    Nombre de pages : 53 pages

    Lire Michel Host est toujours un immense bonheur. D'abord parce qu'il est un fin styliste, c'est-à-dire un coloriste subtil. Mais il n'est pas qu'un prosateur, il est aussi poète, il est encore traducteur et non des moindres. Reconnu comme romancier, il a rencontré son public mais des (...)

    En savoir plus
  • Carnets d'un fou 2016

    par Michel Host

    ISBN : 978-1-911572-35-0
    Date de parution : 9 avril 2017
    Nombre de pages : 255 pages

    L'année 2016 fut une année très riche en évènements. Dans ses "Carnets d'un fou 2016", Michel Host nous fait partager ses observations et ses réflexions sur ce monde fou et cette société en colère. On découvre tout au long de ses carnets une analyse incisive, une pensée polémiste. (...)

    En savoir plus