• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

L'affaire de Bruxelles - Procès verbaux

par Arthur Rimbaud

par Paul Verlaine

Prix : 0,99 €
ISBN : 978-1-911572-38-1
Nombre de pages : 28 pages
Langue du livre : français

Thème : Idées

« L'affaire de Bruxelles » est une compilation de procès-verbaux datés du 10 au 19 juillet 1873 qui décrivent les évènements intervenus à Bruxelles quelques jours avant, à savoir les circonstances du fameux « coup de revolver » de Verlaine sur Rimbaud.

Rimbaud et Verlaine

On suppose que Rimbaud et Verlaine se rencontrèrent vers la mi-1871. Verlaine est un poète célèbre. Rimbaud est un génie de dix-sept ans qui écrit Le bateau ivre. Rimbaud arrive à Paris en Septembre 1871. Il rencontre Verlaine et les grands poètes de l'époque. Rimbaud se fait remarquer par ses nombreuses provocations : en 1872, il blesse Carjat d'un coup de canne-épée. De façon à calmer ses amis, Verlaine éloigne Rimbaud quelques temps, qui retourne à Charleville, puis revient à Paris pour en repartir une nouvelle fois le 7 Juillet 1872. Les deux hommes vivent en couple. Verlaine est toujours marié. On les retrouve à Londres, puis à Bruxelles, où ont lieu les évènements suivants.

Retour en haut de page

Les faits selon Rimbaud

Il habite à Londres depuis un an avec Verlaine. Verlaine et lui ne s'entendent plus. Verlaine part pour Bruxelles et lui demande de le rejoindre. Rimbaud veut retourner à Paris. Verlaine le menace de représailles s'il le fait. Un jour, Verlaine part acheter un revolver, et une fois rentré, il tire sur Rimbaud à deux reprises, le blessant au poignet gauche. La mère de Verlaine le soigne, puis ils l'emmènent à l'hôpital où il est soigné. Rimbaud repart le lendemain. Sur le quai de gare, il voit Verlaine mettre la main à sa poche. Rimbaud pense qu'il va de nouveau lui tirer dessus ; il accoste aussitôt un agent.

Retour en haut de page

Les faits selon Verlaine

Verlaine déclare connaitre Rimbaud depuis un an, et avoir vécu avec lui à Londres. Il quitte Londres pour Bruxelles, de façon à être plus prêt de ses affaires. Il est en froid avec sa femme, qui lui reproche d'avoir des relations immorales avec Rimbaud. Il achète un revolver et menace sa femme de se brûler la cervelle si elle ne le rejoint pas à Bruxelles. Rimbaud le retrouve à Bruxelles. Verlaine cède à un moment de folie et lui tire dessus. Lui et sa mère le conduisent à l'hôpital. Le lendemain, sur le quai de gare, Rimbaud aborde un agent en prétendant que Verlaine a voulu le tuer.

Verlaine est incarcéré à Mons. Rimbaud reconnait que Verlaine était ivre et n'avait pas conscience de ses actes. Il renoncera à toute action criminelle ou civile. Mais le fameux « coup de revolver » entrera dans la légende.

©Les Editions de Londres

Retour en haut de page