• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

La Demoiselle aux yeux verts

par Maurice Leblanc

Prix : 0,99 €
ISBN : 978-1-909782-66-2
Nombre de pages : 271 pages
Langue du livre : français

Thème : Romans

« La Demoiselle aux yeux verts » est un roman policier de Maurice Leblanc publié en 1927 aux éditions Pierre Lafitte.

Leblanc reprend Lupin

Suite à une interruption de près de trois ans après La Comtesse de Cagliostro, Maurice Leblanc se remet à la tâche, celle qu'il trouve manifestement de plus en plus hardue : écrire un Lupin. Depuis le roman introduisant Lupin jeune et la Cagliostro (où il essayait manifestement de marier son goût pour le fantastique et le héros qui l'a rendu célèbre), Leblanc écrit une nouvelle, « La dent d'Hercule Petitgris », qui fait apparaître Arsène Lupin, puis «La vie extravagante de Balthazar ».

Dans « La Demoiselle aux yeux verts », Lupin suit un homme qui suit une touriste anglaise aux yeux bleus et aux cheveux blonds. Mais le même homme s'intéresse ensuite à une autre demoiselle, celle-ci aux yeux verts. Les péripéties qui vont suivre sont tellement innombrables que nous vous les laisserons les découvrir, à votre rythme. Sachez simplement qu'il est question d'une bande de malfaiteurs, d'une anglaise que l'on confondra avec Aurélie, la demoiselle aux yeux verts du titre, d'un meurtre multiple dans un train, de fréquents allers et retours dans le sud, de la rivalité entre Raoul de Limésy alias Lupin et l'arrogant Marescal, et puis il y a les frères Jodot, et Guillaume Ancivel, de fameux documents dérobés etc. Mais surtout il y a ce grand moment d'aventures et d'amour où, coincés, Raoul et Aurélie ne savent s'ils pourront s'en sortir, et où Raoul s'échappe en lui promettant de venir la chercher, tandis que l'eau monte...

Retour en haut de page

Au final...

Un Lupin agréable, une suite de péripéties à répétition narrée de main de maître, un Lupin toujours aussi attiré par les femmes, amoureux de cette belle demoiselle aux yeux verts, un Lupin qui affronte une bande résolue, sans effort cette fois-ci de la part de Leblanc pour apporter un élément nouveau, grand méchant abominable (Le bouchon de cristal), fantastique (La Comtesse de Cagliostro), contexte politique (813) etc. C'est presque le retour à la normalité pour Lupin. Une normalité presque trop normale.

© 2014- Les Editions de Londres

Retour en haut de page