• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

Gaston Leroux

Gaston Leroux (1868-1927) est un écrivain français, surtout célèbre pour ses romans policiers et son personnage de détective, Rouletabille.

Brève biographie

Comme Maurice Leblanc, son contemporain, Gaston Leroux est Normand. Il fait ses études à Eu et à Caen, devient avocat en 1890. Il s’intéresse au journalisme et commence à écrire des comptes-rendus de procès. Son compte-rendu du procès d’Auguste Vaillant lui ouvre une porte au Matin. Il y devient chroniqueur judiciaire, puis grand reporter. Il voyage en Espagne et au Maroc, et est correspondant en Russie entre 1904 et 1906.

En 1908, il publie [Le mystère de la chambre jaune->artxxx], l’un des plus célèbres romans de la littérature policière française, où il introduit le personnage de Joseph Rouletabille, jeune reporter-détective de 18 ans, qui inspirera entre autres Tintin quelques années plus tard.

Rouletabille reviendra dans de nombreux romans, tels que Le parfum de la dame en noir, Rouletabille chez le Tsar etc. Gaston Leroux se lancera également dans la série des Chéri-Bibi, forçat héros, à partir de 1913. D’ailleurs, Gaston Leroux était un opposant de la peine de mort (voir sa pièce « La maison des juges »).

En 1918, avec Arthur Bernède et d’autres, il fonde la société des cinéromans. Il participe aux premières productions dont une série de Rouletabille chez les Bohémiens datant de 1922.

Il meurt à Nice en 1927.

Retour en haut de page

Rouletabille

Joseph Joséphin, surnommé Rouletabille en raison de sa tête très ronde, est journaliste au journal « L’Époque » dès le tendre âge de seize ans et demi. Il s’intéresse tout de suite à la résolution des énigmes et se fait remarquer en retrouvant le pied gauche de la rue Oberkampf (membre d’une femme coupée en morceaux). D’une prodigieuse intelligence, d’une logique infaillible, amateur des coups de théâtre, bavard, prétentieux, arrogant mais sympathique, il est parfois accompagné de Sainclair, un avocat qui se fait le narrateur de ses aventures. Il rencontre son ennemi des « Le mystère de la chambre jaune », l’as du déguisement, Frédéric Larsan.

Rouletabille a inspiré de nombreux personnages : Isidore Beautrelet qui apparait un an plus tard dans L’aiguille creuse, et naturellement Tintin, apparu en 1929.

©Les Éditions de Londres

Livres publiés