• Partager sur Facebook
  • Imprimer.

Elisée Reclus

Elisée Reclus (1830-1905) est un géographe français et l'un des grands penseurs anarchistes.

Comme un nombre assez étonnant d'auteurs publiés aux Editions de Londres, suite au coup d'Etat de Napoléon III, il se réfugie en Angleterre. Puis il va en Irlande, à Liverpool, embarque pour les Etats-Unis, voyage, séjourne en Louisiane chez une famille de planteurs d'origine française, puis, quelques années avant la Guerre de Sécession, il remonte le Mississipi comme Lucky Luke, le rencontre peut-être (mais nous en doutons), pousse jusqu'à Chicago, et enfin part en Colombie pour y planter du café.

Il retourne en France en 1857, devient franc-maçon, puis quitte la franc-maçonnerie, puis voyage en Europe, employé par la maison Hachette afin de rédiger des guides de voyage, je vous assure que je n'invente pas...

Mais c'est loin d'être terminé. Elisée s'engage dans la mouvance anarchiste, puis dans l'armée au moment de la guerre contre la Prusse de 1870, puis dans l'action politique, fait partie de la Garde Nationale, est fait prisonnier par les Versaillais pendant La Commune. Il est ensuite condamné à la déportation en Nouvelle-Calédonie, peine commuée en bannissement suite à une pétition internationale, puis il voyage, en Amérique du Sud, du Nord... et il travaille à sa Nouvelle géographie universelle.

Il rencontre Kropotkine en Angleterre, en Suisse.

(Une parenthèse EDL : pas de doute, l'anarchiste, c'est l'anti-politique par excellence ; quand on fait la pitoyable biographie de nos pitoyables hommes ou femmes politiques actuels, un plan des quatre arrondissements de l'Ouest parisien est suffisant pour faire le tour de leur vie, et tout est assez bien documenté, leurs infamies, leurs conquêtes, maîtresses, leurs projets de loi, et leurs promesses brisées; quand il s'agit des anarchistes, c'est le contraire, ils bougent sans arrêt, et passent plus de la moitié de leur temps dans la clandestinité...)

Il meurt le 4 juillet 1905, après avoir couvert plus de milles nautiques qu'un marin au long cours, quelques jours après avoir appris la révolte des marins du cuirassé Potemkine.

Heureux qui comme Ulysse...

Comme d'autres anarchistes français, et à la différence de théoriciens tels que Kropotkine, Reclus s'inscrit dans le courant idéaliste de la mouvance anarchiste. Il croit dans le changement positif de la société par le progrès, est pour l'union libre, contre la peine de mort (bien rare à l'époque).

Pas de doute, Elisée Reclus est un libre-penseur.

Pour cette raison, les autorités intellectuelles ont tout fait pour l'oublier.

Alors, pour bien se moquer de lui, pour ajouter à l'indifférence l'insulte, nos autorités parisiennes en firent une avenue, l'avenue Elisée Reclus, bordant le Champ de Mars, fief de multiples immeubles haussmanniens à une plaque le décimètre carré, où logent ceux qui jamais n'auraient accueilli Elisée et ses idées à leur table.

Pour ces raisons Les Editions de Londres lui décernent un satisfecit.

Aux Editions de Londres, nous allons tout faire pour le tirer de l'oubli.

© 2011- Les Editions de Londres

Livres publiés